Comparer les annonces

Airbnb, cause des problèmes de voisinage

Airbnb, cause des problèmes de voisinage

Dans la Nouvelle RépubliqueVincent Buche parle des problème de voisinages que peut entraîner Airbnb, retrouvez l’article complet ici.


Poitiers : à cause d’Airbnb, leur vie est devenue un enfer

Sauf exception, les problèmes de voisinage, notamment les nuisances sonores, peuvent se régler à l’amiable, si besoin autour d’un apéro. On discute, le voisin baisse sa sono, ferme ses fenêtres et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ça, c’est quand le voisin est propriétaire ou locataire de sa maison ou de l’appartement qu’il occupe. Mais avec Airbnb et les locations de particulier à particulier pour des durées courtes, tout a changé.

A Paris, l’une des premières villes d’Europe où les locations via Airbnb font un tabac, le problème est omniprésent. Les touristes du monde entier qui séjournent dans la Ville lumière entendent bien en profiter à fond, nuit et jour. Quitte à rendre impossible la vie des Parisiens qui résident tout à côté.
Une association, Padhocmi (Pas d’hôtel clandestin dans mon immeuble), s’est créée voici deux ans pour défendre les Parisiens victimes de ce nouveau type de troubles du voisinage qui n’a pas manqué de gagner la province, y compris Poitiers, dont l’agglomération compte environ 300 logements de tourisme loués via la plateforme Airbnb.

Les fêtes sont a priori proscrites

Toutes ces locations ne sont pas synonymes de troubles du voisinage. Certains propriétaires (une majorité ?) s’efforcent de faire exécuter à la lettre les directives données par la plateforme : limiter le volume sonore après 22 heures, éviter les cris d’enfants dans les couloirs et surtout proscrire ou au moins limiter « les fêtes et réceptions bruyantes, tardives et répétées ».

Les voisins de ce couple de Poitevins, qui souhaite garder l’anonymat, ne semblent pas avoir lu très attentivement ces consignes. « Nous avions de bonnes relations avec eux, se souvient celui que nous appellerons Bernard, jusqu’au jour où ils sont partis s’installer à la campagne et ont mis leur maison, mitoyenne de la nôtre, en location sur Airbnb. »

Depuis deux ans, c’est un défilé permanent de locataires temporaires séduits autant par les tarifs compétitifs de la plateforme que par la liberté de se comporter à leur guise, sans risque qu’un hôtelier soucieux de la tranquillité de son établissement vienne les rappeler à l’ordre.

« La maison est pratiquement louée en permanence à des touristes, qui ne posent pas de problèmes, mais aussi à des travailleurs temporaires ou à des groupes et là, c’est très souvent la bringue. » Les tentatives d’intervention auprès des anciens voisins, naguère si gentils, sont restées lettre morte, y compris la lettre comminatoire envoyée par l’avocat que le couple a saisi.

Ce cas semble isolé à Poitiers. Me Didier Couret, l’un des avocats du centre de la médiation, dit ne pas avoir eu connaissance de plaintes de cette nature, pas plus que les services de la mairie que nous avons contactés. Mais à Poitiers, la location de tourisme de particulier à particulier n’en est qu’à ses débuts et les problèmes de ce type pourraient se multiplier à l’avenir.


Retrouvez l’article dans sa globalité ici.

Toute la revue de presse Appart-Maison

Articles Similaires

Résidence secondaire, les prix sur la cote atlantique

La rédaction Mysweetimmo.com, s'est renseigné pour les prix d'une résidence secondaire sur la...

continuer la lecture

Les 5 choses à faire avant de fermer votre Maison de vacances

Par la redaction de Logic-immo.com,  des conseils pour fermer votre maison de vacances...

continuer la lecture

Résidence secondaire: limiter les frais

Envie d'une résidence secondaire? Sur Capital.fr, Julien Bouyssou donne quelques conseils pour...

continuer la lecture