Confinement : c’est les vacances scolaires de Pâques, puis-je partir dans ma maison de campagne ?

  • il y a 6 mois
  • Blog
  • 1
Confinement : c'est les vacances scolaires de Pâques, puis-je partir dans ma maison de campagne ?


Non, on ne peut pas rejoindre sa maison de campagne pendant les vacances scolaires

La région parisienne et l’Occitanie ouvrent le bal des vacances scolaires, et les autres régions ne vont pas tarder à leur emboiter le pas. Pour beaucoup de personnes, les vacances riment généralement avec départ, notamment pour ceux qui ont l’habitude de se rendre dans leur maison de campagne. Mais cette année, le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a rappelé qu’il n’y aura pas de grand départ à l’occasion des vacances scolaires. Le confinement vous oblige donc à rester à l’adresse où vous vous trouvez actuellement, et il n’y aura aucune dérogation pour vous rendre dans votre résidence secondaire. En effet, le risque que vous encourrez en partant de votre lieu de confinement actuel, c’est de propager le Covid-19 ailleurs, et notamment dans des zones qui ne sont pas encore touchées, car même si vous pensez rester « en famille » dans votre résidence secondaire, vous serez obligatoirement contraint(e) de sortir a minima pour acheter des produits de première nécessité, ce qui constitue déjà un risque.

Bon à savoir

Si vous êtes déjà dans votre résidence secondaire depuis plusieurs jours, vous ne pouvez plus en partir ni regagner votre résidence principale jusqu’à la fin du confinement, sauf pour un motif impérieux comme la nécessité d’aller vous occuper d’un proche en difficulté ou de vous occuper d’un animal resté sur place, par exemple.

Les contrôles vont être renforcés sur les grands axes pendant les vacances

Conscient que de nombreuses personnes seront tentées de rejoindre leur résidence secondaire à l’occasion des vacances, le gouvernement a également annoncé que pendant cette période de congés, les contrôles seront renforcés sur les routes, dans les gares et les aéroports encore ouverts, dès aujourd’hui. De plus, le Ministre de l’Intérieur a demandé aux préfets des zones touristiques de s’assurer des niveaux de location à l’approche des vacances. Si vous tentez de rejoindre votre maison de campagne et que vous êtes verbalisé(e), vous écoperez d’une amende de 135 €, qui s’élèvera à 200 € si vous récidivez dans les 15 jours suivants une première verbalisation.

Notez par ailleurs qu’au 1er avril, Christophe Castaner annonçait que pas moins de 5,8 millions de contrôles des mesures de confinement avaient été effectués, et 359 000 procès-verbaux avaient été dressés pour non-respect de ces règles.

Les sorties autorisées sont toujours restreintes et courtes

Pour rappel, les autorisations de sortie sont particulièrement restreintes actuellement, puisque vous devez sortir seul(e), à proximité de chez vous et pour une courte durée s’il s’agit d’une sortie liée à l’activité physique. Les autres motifs recevables de déplacements sont actuellement :

  • Le déplacement entre le domicile et votre lieu de travail si vous ne pouvez pas télétravailler et que vous n’êtes pas au chômage partiel.
  • Le déplacement pour effectuer des achats de produits de première nécessité dans des établissements dont l’activité demeure autorisée.
  • Les consultations et soins de natures urgentes ou pour les personnes atteintes d’une affection de longue durée.
  • Le déplacement pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Une convocation judiciaire ou administrative.
  • La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
Bon à savoir

Lundi 13 avril, le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé que le confinement se prolonge jusqu’au 11 mai.



Source

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer