Confinement : quelle est la validité d’une offre de crédit immobilier ?

  • il y a 8 mois
  • Blog
  • 1
Confinement : quelle est la validité d’une offre de crédit immobilier ?


La validité des offres de crédit immobilier passe à 90 jours

Si vous aviez déposé une demande de crédit immobilier après la signature d’un compromis de vente, vous devez vous attendre à ce que la banque traite votre demande dans un délai allongé par rapport à d’habitude. Les banques travaillent en effectifs réduits depuis le début du confinement, la plupart des agents travaillent également à distance et cette réorganisation entraîne des délais plus longs dans le traitement des dossiers. Certaines demandes de prêt sont gelées le temps que les dossiers plus anciens soient traités, mais Sylvain Lefevre, président de la Centrale du Financement, tient à rassurer les emprunteurs quant à la validité des offres de prêt, en affirmant que « nous nous chargeons de prolonger la validité des offres de prêt jusqu’à 90 jours, contre 30 jours habituellement. ». Quant à la signature des offres de prêt, qui doit avoir lieu dans les 10 jours suivants la réception de l’offre, elle peut désormais se faire à distance, ce qui évite de figer totalement les démarches des emprunteurs. « Nous avons mis au point, tout comme la majorité de nos banques partenaires, la signature électronique afin de finaliser, dans les meilleurs délais, les demandes de prêts de nos clients », complète Sylvain Lefevre.

Bon à savoir

Les banques sont de plus en plus nombreuses à accorder un délai supplémentaire concernant la validité des offres de prêt, en l’absence d’une date de sortie du confinement.

Les délais de transaction allongés jusqu’à la signature chez le notaire

Actuellement, les délais pour aboutir à la transaction sont rallongés, en premier lieu parce que les agents travaillant dans les banques ont dû se réorganiser, mais également parce que la signature chez le notaire des actes est encore difficile à mettre en place. Si la signature électronique a été accordée par le gouvernement, il n’en reste pas moins qu’encore peu d’offices notariaux proposent effectivement cette solution, faute de matériel nécessaire, et parce que beaucoup considèrent cette option comme peu fiable et pas suffisamment sécurisée. En revanche, les notaires qui ne souhaitent pas proposer la signature électronique actuellement s’engagent à différer les signatures dans les 15 jours qui suivront la fin du confinement.

Une baisse des demandes de crédit et des taux à la hausse

Si l’activité des banques est actuellement ralentie, il s’avère que les emprunteurs se font également moins nombreux depuis le début du confinement. Le réseau de courtiers Vousfinancer révèle en effet que depuis 3 semaines, le nombre de nouvelles demandes de crédit a reculé de 72 % par rapport à la même période en 2019, et le nombre de dossiers envoyés aux banques a chuté de 58 %.

Autre conséquence de la crise sanitaire et du confinement actuels : les taux de crédit, eux, ont augmenté, et accusent une hausse de 0,05 à 0,70 %. En moyenne, les hausses constatées se situent entre 0,15 et 0,25 %, ce qui n’est pas négligeable. Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer, observe que « les banques anticipent une hausse des conditions de refinancement dans les mois à venir et souhaitent reconstituer leurs marges à un moment où il y a moins de concurrence car elles sont actuellement peu nombreuses à accepter encore de traiter de nouvelles demandes de prêt. »

Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer

« Si certaines banques ont fait le choix de se concentrer uniquement sur les dossiers de prêt en cours, heureusement, certains de nos partenaires acceptent encore les nouvelles demandes de crédit. »



Source

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer